Les sobriquets moudonnois

Moudon: Les mange-plumes (Lè Medze-Plyonma)

2 explications possibles:

La première
Autrefois, la foire de Noël était connue au loin pour son marché d'oies et de servantes. Les habitants du chef-lieu broyard étaient aussi réputés pour la finesse de leur palais.

La deuxième
On raconte également que la Municipalité avait acheté des lits d'hôpital dans une vente, qu'elle les revendit et en mangea le bénéfice !

Un deuxième sobriquet moins courant existe aussi: les Traîne-Bailli. Un jour, on aurait traîné un bailli (administrateur du roi) en bas la Corde (actuelle rue du Château).

Modifié le : 26.11.2011 11:48:11